Permettez-moi, dans ce premier message que j’adresse aux membres en ma qualité de nouveau président de l’AJJ, d’exprimer mes sincères remerciements au Conseil d’administration pour la confiance qu’il me témoigne. C’est toujours un honneur d’être choisi pour diriger et être choisi parmi des collègues aussi talentueux et méritants me touche beaucoup. Je souhaite remercier mon prédécesseur, Ursula Hendel, non seulement de son dévouement au poste de présidente, mais aussi de ses précieux conseils et de son accompagnement. Lui succéder n’est pas une mince affaire.

Je vous promets qu’ensemble, nous continuerons d’accroître l’influence et les collaborations stratégiques de l’AJJ en mettant davantage l’accent sur l’inclusion et la mobilisation des membres. Nous nous efforcerons aussi de trouver des façons, en tant qu’unité de négociation, de mieux répondre aux besoins des membres, y compris de ceux issus de populations sous-représentées en raison de leur âge, de leur genre, de leur race ou de leur région géographique. Un nouveau groupe de travail sur l’équité, que vient de créer le Conseil d’administration, a commencé ses travaux. Il a d’abord pour mandat d’examiner le travail en matière d’équité réalisé jusqu’ici par l’AJJ et les agents négociateurs du Conseil national mixte en collaboration avec l’employeur et les ministères fédéraux. Une fois que nous saurons où nous en sommes, nous serons plus à même de repérer les lacunes éventuelles et de décider d’un plan d’action efficace pour y remédier. Le groupe de travail sur l’équité devrait remettre ses recommandations au Conseil d’administration à sa réunion de septembre.   

Nous vivons une période difficile. La pandémie de COVID-19 est un sérieux problème non seulement pour la santé et la sécurité de nos membres, mais aussi pour celles de tous les Canadiens. Soyez assurés que l’AJC veille à protéger la santé, la sécurité et les intérêts de tous ses membres pendant la transition vers une réintégration progressive dans les milieux de travail. De même, de récents événements dans le monde braquent les projecteurs sur des injustices sociales et nous mettent tous au défi de mieux faire. L’AJJ écoute, apprend et agit afin de régler les problèmes d’équité. Les défis que nous avons à relever sont grands, mais ils sont porteurs de possibilités tout aussi importantes d’instaurer un milieu de travail plus sain et plus sûr, d’arriver à une société plus équitable, de créer un monde plus juste. Ensemble, nous saisirons toutes les possibilités qui se présenteront pour bâtir des partenariats stratégiques et interpeller l’employeur pour améliorer nos conditions de travail.

David McNairn